JUDO CLUB LE LOCLE SAMOURAÏ DOJO

 


Historique du Judo

Art martial japonais, le Judo est devenu l'un des sports de combat les plus pratiqués dans le monde entier. Avec la prise du pouvoir par l'aristocratie militaire (1185) se développe au Japon une tradition nouvelle: celle des arts de combat. Pendant quatre siècles, elle s'élaborera sur le terrain des guerres civiles. L'art le plus connu, le Judo, est l'aboutissement moderne, de formes de combat à mains nues, mises au point par les samouraïs et les bonzes du Moyen Age. On notera que plusieurs de ces arts portent le suffixe do, mot qui signifie voie (spirituelle).

LE JUJITSU

Jiu Jitsu

Le jujitsu, "technique de la souplesse", regroupe des formes de combat à mains nues ou utilisant des armes courtes comme le poignard; elles naissent pendant les guerres civiles du Moyen Age.

 Pendant longtemps, la distinction entre lutte (sumo) et jujitsu ne fut pas très nette. Le jujitsu date de la fin de la première moitié de XVIe siècle. C'est vers le XVIIe siècle qu'apparaît une variante, le kumichi: lutte à mains nues en armure, d'une efficacité telle que le jujitsu sera intégré dans l'enseignement des guerriers.
On crée des écoles, parmi lesquelles celle de Tenjin-Shinyo (début du XIXe siècle), dont le fondateur, Mataemon Iso, développe la technique des atémis (coups frappés sur les points vitaux).
Les diverses techniques désignées par le terme jujitsu ont en commun l'emploi de la souplesse contre la force et la fidélité à un code moral, le bushido (voie du guerrier), qui suit les principes du boudhisme zen (loyauté, énergie, abnégation, maîtrise de soi).
Le jujitsu atteint son apogée au XVIIIe siècle, pour décliner au XIXe siècle avec l'apparition des armes à feu. Il sera remis à l'honneur en 1882, par Jigorô Kanô.

JIGORO KANO

 

Les premières démonstrations Ju    Do Maître Jigoro Kano en démonstration

 

Le judo, "voie de la souplesse", est une doctrine autant qu'une technique.
 Comme le jujitsu, dont il est issu, il se pratique à mains nues et utilise scientifiquement la souplesse contre la force, en attaque comme en défense. D'après son fondateur, Jigorô Kanô,
il doit être compris comme une méthode d'éducation à la fois physique et mentale, en tant que facteur de progrès social et d'entente internationale.

 

Jigoro Kano


 Jigorô Kanô, naît en 1860, à Mikage. Son manque de force physique suscite son intérêt pour le jujitsu, alors décadent (nombre de professeurs s'exhibent en public pour de l'argent). Son premier maître de jujitsu sera Hachinosuke Fuduka, élève de l'école Tenjin-Shinyo. En 1882, il met au point sa propre méthode: le kodokan-judo. Le jujitsu, arme de guerre, devient le judo sport de combat.

ASCENSION DU JUDO

Les débuts sont difficiles, mais en 1886 la rencontre organisée par le chef de la police de Tokyo entre les écoles kodokan-judo et jujitsu-totsuka démontre l'éclatante supériorité du judo. C'est alors que d'autres écoles de judo, comme le butokukai, vont se créer. L'ascension est irrésistible: le judo devient un sport scolaire obligatoire; en 1919, le kodokan est reconnu comme institution nationale.

L'ancien Kodokan Le nouveau Kodokan


En 1934, Kanô organise le premier championnat national de judo. Parallèlement à sa carrière sportive, Kanô mène une brillante carrière universitaire.
Son ambition est d'élever le judo au rang de sport international. Il assiste aux jeux Olympiques d'Anvers (1920), d'Amsterdam (1928), de Berlin (1936), et obtient l'attribution des 12e jeux Olympiques (1940) au Japon (mais la guerre s'opposera à leur déroulement). Kanô meurt en 1938. Le Japon compte alors près d'un million de judokas.

A l'aube de la guerre de 1939-1945, reniant l'idéal de Kanô, les dirigeants militaires vont faire du judo un art belliqueux, mis au service d'un nationalisme étroit. Après la défaite du Japon, les arts martiaux sont interdits par les Américains, qui bientôt seront à l'origine du nouvel essor du judo, prodiguant à leurs troupes l'enseignement des maîtres du kodokan. Le judo s'étend à l'Europe, à l'Amérique, à l'Asie, à l'Océanie, à l'Afrique du Nord. En 1951, la Fédération internationale du judo est créée. Le premier championnat du monde a lieu à Tokyo en 1956.

En 1960, le judo est inscrit au programme des jeux Olympiques. Depuis lors, il arrive fréquemment que les champions ne soient pas des Japonais.

Source: "Encyclopédie Générale Hachette" 1984.

• Accueil • Les News • L' agenda • Le comité • Horaire & prix • Compétition • Multimédia • L'histoire du Judo • L'histoire du Club • Lexique japonais • Arbitrage & Points • Formulaires • Les Liens •